• Le 26 mars 2020
    Campus de La Roche-sur-Yon
    IUT La Roche sur Yon - Amphi B - Bâtiment G
    18 h 30
    Gratuit pour les étudiants dont les adhérents UP
    5 € tout public
    Aucune réservation, billetterie sur place


Depuis quelques années, les universités françaises et mondiales mettent en place des « référents pour l’intégrité scientifique ». Les chercheurs actuels seraient-ils moins « intègres » que ceux du passé ? Sans doute pas, mais les avancées scientifiques récentes comme le génie génétique, les nanomatériaux, ont des impacts inouïs sur nos sociétés, et tout naturellement on observe un poids croissant de l'opinion publique dans les décisions politiques concernant la science et la technologie. Les relations entre la science et l’opinion publique oscillent entre confiance et défiance. L’innovation scientifique conduit-elle toujours à un progrès pour la société ; doit-elle être contrôlée ? 

Bernard Remaud est professeur émérite à l'université de Nantes, référent pour l'intégrité scientifique, Bernard REMAUD est un physicien théoricien nucléaire. Il a été chercheur invité dans des laboratoires étrangers (LBL, Berkeley, ONRL Oak Ridge, USA), a été président de comités scientifiques et directeur adjoint de 1993 à 1995 du département du CNRS en charge de la physique nucléaire.
Il a reçu la médaille d'argent du CNRS en 1990. Il est nommé professeur à l'IRESTE, école d'ingénieurs de l'université de Nantes en 1985.
De 1995 à 2000, directeur de l'IRESTE, il a porté le projet de création de Polytech'Nantes (école polytechnique de l'université de Nantes, issue du regroupement de 3 écoles : ISITEM, IRESTE à Nantes et ESA-IGELEC à Saint-Nazaire).
Il a dirigé Polytech'Nantes de 2000 à 2005 et initié le réseau des Polytech, qui compte actuellement 14 écoles d'ingénieurs réparties dans toute la France.