• Du 05 octobre 2020 au 30 novembre 2020
    false false
  • 6 cours de 2 heures - Tarif : 54 €
    De 14 h à 16 h, les lundis 05 et 12 octobre 2020 ; les 02, 16, 23 et 30 novembre 2020

Après un millénaire de représentations symboliques et presque exclusivement religieuses, une évolution sensible apparaît dans l'art italien du XIIIe siècle. Si la peinture reste marquée par les influences gothiques et byzantines, elle s'intéresse aussi de plus en plus à traduire la réalité terrestre. Les représentations picturales évoluent en parallèle des recherches humanistes et ne s’occupent plus uniquement du spirituel. Les modèles de l’antiquité refont surface, les artistes expérimentent diverses techniques de perspective. Florence est un vivier particulièrement actif mais cette effervescence artistique gagne progressivement toute la péninsule italienne. Au tournant du XVIe siècle, toutes les expériences précédentes conduisent à l’émergence de figures artistiques exceptionnelles (Léonard, Raphaël, Michel-Ange) qui porteront l’art pictural à des sommets de maîtrise. Ce cycle propose d’étudier l’émergence de la peinture « moderne » en Italie, avant Léonard, Michel-Ange et Raphaël.
1. Les Primitifs siennois et florentins (Duccio, Martini, Giotto…).
2. L’invention de la perspective (Lorenzetti, Uccello, Fra Angelico…).
3. La Première Renaissance (della Francesca, Masaccio, Lippi) + focus sur la technique de la fresque.
4. L’art des cours : Florence (Botticelli), Bologne, Ferrare.
5. L’art des cours : Mantoue + focus sur les techniques de peinture (détrempe, tempera, huile).
6. Le passage au classicisme (Verrocchio, Ghirlandaio, Pérugin).

Diane Gouard est historienne d’art et conférencière nationale. Titulaire d’un DEA Histoire et critique des arts à l’Université Rennes II. Spécialisée dans la médiation : guide-conférencière, conférencière, enseignante, chargée de cours.
Conférencière indépendante en Bretagne et Pays de Loire. Intervient dans les cours et les conférences organisés par l’Association Artaban à l'université permanente de Nantes depuis 2004.
Co-fondatrice des Têtes Renversantes, collectif d'historiennes d'art spécialisées en médiation culturelle et organisant des apéros-conférences.