• Du 06 novembre 2020 au 19 février 2021
    false false
  • 8 cours de 2 heures - Tarif : 72 €
    De 10 h à 12 h les vendredis 6 et 20 novembre 2020, 4 et 18 décembre 2020, 8 et 22 janvier 2021, 5 et 19 février 2021.

Qu’est-ce que recouvre la notion de baroque en musique ? Comment ce style, né en Italie, s’est-il répandu aussi rapidement en Europe ou ailleurs pour constituer une véritable « harmonie culturelle des Nations » pendant plus d’un siècle (entre 1650 et 1750). Dans ce paysage esthétique aux contours unifiés, quelle sont pourtant les spécificités esthétiques dont se réclame chaque pays pour affirmer son identité propre ? 
Cette série de cours d’histoire de la musique vise à mieux appréhender les particularités musicales de différentes nations durant toute la période baroque répartie. Six chapitres permettront d'aborder ces spécificités : 1) La pensée baroque dans la correspondance des arts ; 2) L’Italie comme mère nourricière du Baroque ; 3) La France comme rivale ; 4) L’Allemagne comme synthèse des nationalismes ; 5) L’Angleterre comme terre d’accueil ; 6) La propagation du Baroque aux quatre coins du monde.

 

Philippe LE CORF est d’abord un musicien professionnel qui a travaillé avec un grand nombre d’ensembles reconnus de musique ancienne. C’est aussi un musicologue qui a reçu sa formation au Conservatoire Supérieur de Paris (validée par quatre premiers prix), et qui a obtenu du Ministère de la Culture, en 1987, le Certificat d’Aptitude de Musiques anciennes.
En fonction sur Rezé, il a fondé et dirigé depuis 1985 l’ARIA, une académie de musique ancienne, avec une triple vocation de formation, de production et de diffusion. En 1995, il crée encore ARIA VOCE, un chœur de chambre qu’il a produit en concert comme au disque à travers des activités de recherche sur le répertoire polyphonique des XVII° et XVIII° siècles.
Après avoir exercé une longue et régulière activité comme producteur délégué à Radio France, il a enseigné l’histoire de la musique et l’analyse au sein de l’ARIA et du Conservatoire de Nantes, tout en étant chargé de cours pour l’Université de Nantes. Dans ce domaine, il est d’ailleurs accompagné d’une solide réputation de conférencier.